Benoît Thieulin, président du Conseil national du numérique, a proposé 15 mesures e-santé à la ministre de la santé Marisol Touraine. Le plan prévoit d’étendre et de généraliser des mesures déjà existantes, telles que le Sunshine Act, ou les données du DMP téléchargeables. Une révolution numérique du système de santé est en marche.

La santé à l’heure du numérique

Le rapport de 128 pages proposé par Benoît Thieulin valorise des dispositifs existants, que le président du Conseil national du numérique préconise de développer. L’idée est de se servir du numérique pour mettre en place un système e-santé respectueux des libertés individuelles, compétitif et dont les conditions de gestion communes sont clairement établies.

Rapport e-santé : les mesures envisagées

les mesures proposées par Benoît Thieulin : l’extension du Sunshine Act. Le président souhaiterait l’étendre aux objets de santé connectés. Le Sunshine Act actuel permet le partage des liens d’intérêts entre les praticiens et les laboratoires.
L’usage du numérique offre de larges possibilités de mutualisations. Il suggère ainsi une mise en commun à l’échelle européenne de dispositifs, tels que les financements, les infrastructures et les expertises médicales. Pourquoi ne pas aussi se servir des Open datas pour accroître et simplifier l’ouverture et l’utilisation des données médicales ? Objectif : aider la recherche et l’innovation.
L’idée de cette révolution numérique est aussi de simplifier l’accès aux informations pour les patients. C’est ce que propose le futur dossier médical partagé (DMP), téléchargeable par les patients concernés.

MEDIFIL : votre partenaire e-santé

Face à cette révolution des usages, MEDIFIL a choisi d’offrir aux professionnels de nouveaux dispositifs innovants. Son service de télésecrétariat médical évolue vers une simplification de la gestion de l’agenda des praticiens et de la prise de rendez-vous médicaux. Le site monRDV.com est l’exemple de cette innovation. Il permet aux patients de demander à consulter leurs médecins en quelques clics, et aux professionnels de mieux gérer leur patientèle.