Loyer du cabinet, rachat de patientèle, équipements médicaux, cotisation obligatoire à l’Ordre National des Médecins : s’installer en libéral engendre de nombreux frais. Comment estimer le budget de votre installation en tant que médecin libéral ? Quelles sont les aides financières à la disposition des professionnels de santé ?  Medifil, partenaire des praticiens libéraux depuis 1989, fait le point.

Principaux postes de dépenses pour s’installer en libéral

Le coût d’une installation en libéral varie selon le mode d’exercice et la spécialité du praticien. Le budget équipement d’un cabinet de dentiste ou de radiographie sera bien évidemment plus important que celui d’un médecin généraliste. Le site d’information Solutions Médicales.fr dresse une liste très complète des frais d’installation et de fonctionnement en médecine libérale. Dans tous les cas, il faudra vous acquitter de la cotisation ordinale (305€ en 2014).

Vous créez votre cabinet médical

Vous n’aurez aucun frais de présentation de clientèle, mais les équipements médicaux et le mobilier de la salle d’attente restent à financer. Si vous êtes médecin à domicile ou infirmière libérale, une voiture est indispensable, avec toutes les charges associées (assurance auto, essence, entretien). Enfin, si employer une secrétaire médicale n’est pas possible au démarrage de votre cabinet, le recours à une permanence téléphonique externalisée comme l’offre « Jeune » Medifil est une possibilité.

Vous reprenez le cabinet d’un confrère

Ici le poste de dépenses le plus important est la cession de clientèle médicale (de l’ordre de 25% à 50% de la moyenne des 3 derniers CA annuels du cabinet). Prévoir également les éventuels travaux qui viendront s’ajouter au droit au bail et aux frais du véhicule de fonction.

Vous intégrez une maison de santé

Qu’il s’agisse d’une SCM (Société Civile de Moyens), Société Civile Professionnelle (SCP) ou Société d’Exercice Libéral (SEL), il faut vous acquitter du droit d’intégration et des parts acquises dans la société. En cas de rachat de parts ou du cabinet médical, comptez également le droit d’enregistrement et la trésorerie de démarrage.

Aide financière pour s’installer en libéral

L’Assurance Maladie verse une aide aux médecins qui s’établissent en :

Vous bénéficiez également d’une exonération fiscale en cas d’installation en zone prioritaire.
Vous démarrez votre activité et vous ne pouvez pas encore vous permettre d’embaucher une secrétaire médicale à plein temps ? Optez pour le télésecrétariat Medifil !