Marisol Touraine présentait son projet de loi santé au Conseil des Ministres mi-octobre. Suite à ce projet, l’Unof-Csmf, la branche concernant la médecine généraliste de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), appelle à la grève du 24 au 31 décembre 2014 afin de protester contre son projet et d’ouvrir un dialogue constructif avec le Gouvernement.

Le cœur du métier de médecin généraliste en péril

A l’origine de cette contestation, il y a le projet de loi santé remettant en cause le statut de médecin généraliste. La réforme prévoit en effet la mise en place d’un système territorial de santé avec la généralisation du tiers payant qui deviendrait accessible à tous et obligatoire en 2017. Avec cette mesure, les médecins redoutent une déresponsabilisation des patients pouvant entraîner une hausse de la consommation avec des prises de rendez-vous injustifiées. Ils soulignent également son infaisabilité technique.
L’autre point qui coince est le regroupement d’établissements de santé et l’importance accrue donnée aux Agences régionales de Santé. Ce projet est proposé afin de lutter contre la désertification médicale de certaines régions, mais les médecins estiment qu’il pourrait porter préjudice à leur liberté d’installation.
Autant d’éléments qui justifient la colère des professionnels visés d’où l’appel à la grève lancé par l’Unof-Csmf qui invite les médecins généralistes à fermer leurs cabinets du 24 au 31 décembre.

Nos télésecrétaires médicales assurent la permanence téléphonique

Votre télésecrétaire médicale gère votre relation patient au quotidien. En plus de l’organisation de votre agenda , de la prise de rendez-vous, elle assure une permanence téléphonique pendant votre absence afin d’informer les malades des raisons de la grève et de la date de votre retour au cabinet. En faisant confiance aux services de Médifil, vous pouvez militer pour vos idées et être absent, nos télésecrétaires continuent de tenir au courant vos patients.