La Bronchopneumopathie chronique obstructive (BPOC) reste trop peu diagnostiquée. Pourtant, cette maladie qui obstrue progressivement les bronches, est un véritable handicap quotidien pour les personnes atteintes. C’est pourquoi, la Haute Autorité de Santé (HAS) a conçu trois outils à destination des professionnels de santé.

Des fiches pratiques pour améliorer le diagnostic et la prise en charge des malades atteints de BPOC

Afin d’améliorer le parcours de soins des patients atteints de BPOC, la HAS propose un test de dépistage et 2 fiches pour aider les professionnels de santé à certains stades de la maladie.
Le test de dépistage se présente comme un formulaire de 5 questions à remplir par le patient. L’accent est mis sur les symptômes ressentis : la toux, les épisodes de dyspnée et leur fréquence et la relation au tabac de la personne interrogée. 5 points sont ainsi mis en exergue et si le malade répond positivement, une BPOC sera suspectée. Le médecin pourra alors procéder à une spirométrie afin de confirmer ou d’infirmer cette intuition.

En ce qui concerne les 2 fiches, elles interviennent une fois la maladie diagnostiquée. La première porte sur la réhabilitation respiratoire et le maintien d’une activité physique pour le patient atteint d’une BPOC. La seconde s’axe sur le suivi des patients hospitalisés, et s’avère pratique en cas de complication de la maladie nécessitant une hospitalisation. Elle propose des actions à mettre en place dès l’entrée en soins, des outils de suivi et de maintien du sevrage tabagique de retour au domicile.

Votre télésecrétaire médicale vous accompagne dans le suivi de vos patients atteint de BPOC

Médifil gère votre relation patient au quotidien. Notre service de télésecrétariat médical peut vous aider à mettre en place les outils proposés par la HAS. Votre télésecrétaire peut vous accompagner dans le recueil des informations liées au test de dépistage aux malades qui pourraient présenter un risque de BPOC.