La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) a publié son rapport 2015 sur l’état de santé des Français. Il démontre que la population, bien que vieillissante, se porte plutôt bien. Cependant, il pointe aussi du doigt l’existence de nombreuses disparités aussi bien sociales que territoriales.

L’état de santé des Français est bon

Suite à l’analyse de près de 200 indicateurs, la DREES conclut que l’état de santé des Français est favorable par rapport aux autres pays développés. La durée de vie augmente, malgré le développement des pathologies chroniques et des incapacités fonctionnelles. Ces derniers sont le résultat du vieillissement de la population.
L’édition 2015 dénote une réduction de l’écart de l’espérance de vie entre hommes et femmes. Si les femmes vivent toujours plus longtemps (85,4 ans en 2014 contre 79,2 ans pour les hommes), la différence s’est réduite ces 20 dernières années. Bien que ces résultats soient positifs, certaines disparités persistent et nuancent le propos.

Etat de santé des Français : de nombreuses disparités subsistent

Les indicateurs de santé corroborent un fait : les problèmes de santé sont liés à la position sociale et au niveau d’études. En effet, les personnes les plus défavorisées sont souvent plus exposées aux troubles professionnels néfastes pour la santé (travail de nuit, exposition à des produits toxiques), mais aussi quotidiens (pollution, logements insalubres,…).
Certains de leurs comportements sont aussi mis en cause, tels qu’une mauvaise nutrition ou un manque d’activité physique. Ces disparités sociales perdurent dans le temps. Les enfants issus d’un ménage ouvrier sont davantage victimes de surchage pondérale, ou d’un mauvais état bucco-dentaire. L’espérance de vie des populations défavorisées est aussi plus courte. Mais si les disparités sont sociales, elles sont aussi territoriales. Des facteurs tels que l’exposition environnementale, ou une offre de soins limitée, influent sur l’état de santé.

Rapport sur l’état de santé des Français : conditions d’enquête

Le premier rapport édité par la DREES a été proposé en 2006. Le document a été initié suite à la loi relative à la politique de santé publique de 2004. Son but était alors d’analyser et suivre les objectifs de la mesure.
L’étude se compose de fiches classées par déterminants, par groupes de population et par pathologies. Elle problématise les données épidémiologiques des différentes thématiques de santé, et d’autres indicateurs tels que la démographie, la mortalité, les inégalités sociales de santé, etc. Avec plus de 200 indicateurs, le rapport dresse un panorama de l’état de santé des français, de leurs problèmes et des inégalités existantes.