La plate-forme internet Digital Officine a créé l’ordonnance digitale au service des patients. Une innovation qui offrira du confort aux particuliers et davantage de sécurisation aux médecins connectés qui auront la possibilité d’envoyer l’ordonnance en un clic, à la pharmacie de son choix. Le patient n’a alors plus qu’à récupérer ses médicaments.

ordonnance digitale

Un partenariat entre la jeune start-up et SOS Médecin 95

Sofiance Chaouche, jeune étudiant de l’école d’ingénieurs ECAM-EPMI de Cergy, est devenu fondateur et président de Digital Officine, société créée avec 3 de ses camarades. La start-up et le Dr Ninh Duong de SOS Médecin 95 ont signé un premier partenariat avec pour but d’élargir la pratique aux 35 médecins du réseau, si les tests sont concluants.

Vers plus de sécurisation avec l’ordonnance digitale

Le médecin, en visite à domicile chez le patient, fera une photo de l’ordonnance avec son téléphone mobile et l’enverra via la plate-forme, à une pharmacie choisie. Le patient n’a alors plus qu’à récupérer ses médicaments. Cette méthode apportera également plus de sécurisation précise le Dr Ninh Duong,  « car nous avons des patients qui ne se privent pas d’ajouter des antibiotiques ou des anti-anxiolytiques à la fin d’une ordonnance ». La falsification d’ordonnance ne pourra pas être possible.

Simplifier la vie des patients  avec la livraison à domicile

Digital Officine souhaiterait proposer rapidement un service de livraison à domicile moyennant finance. Entre 10€ et 15€ en journée, pour être livré sous 2 heures en Ile-de-France et 22€, pour les horaires de nuit. Le confort des patients serait nettement amélioré face à certaines situations difficiles comme par exemple « des parents sans moyens de transport et qui n’ont même pas de paracétamol chez eux », explique le Dr Ninh Duong.

Cette initiative remet la lumière sur les dispositifs de santé connectée et les défis qu’elle pose aux médecin et aux patients, nous vous invitons à lire cette article afin d’approfondir ce sujet : Santé connectée : que réserve la high tech aux médecins et patients de demain ?