Actualisation en date du 12 octobre 2021

Cet article d’actualité reflète un état des lieux sur le sujet traité à la date de sa publication. L’évolution ultérieure de la situation peut le rendre en tout ou partie caduc.

 

Conformément au décret n° 2021-1047 du 4 août 2021, “Mon Espace Santé” également nommé l’espace numérique de santé (ENS) devrait voir le jour le 1er janvier 2022. Le Ministère des solidarités et de la santé en collaboration directe avec l’Assurance Maladie, l’Agence du numérique en santé, le GIE SESAM-Vitale ont initié cet ambitieux projet, qui permet à la France de faire un grand bond dans la e-santé.  Il est, en effet, évident que la crise du Covid-19 a mis en lumière la nécessité de digitaliser ce secteur ! Tentons de comprendre ensemble en quoi consiste l’espace santé ? Quels sont les services proposés sur la plateforme ? Qui sont les bénéficiaires ? Quelles sont les implications pour les professionnels de la santé ?

Le covid-19 a changé la donne

 

La loi n° 2019-774 du 24 juillet 2019 nommée “Santé 2022” relative à l’organisation et à la transformation du système de santé prévoit la création, à partir du 1er janvier 2022, d’un espace numérique de santé (ENS). Bien que cette loi ait été adoptée avant la crise sanitaire du Covid-19, il semblerait que la situation a décidément accéléré le processus. Comme l’affirme, le Ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, “La crise Covid-19, nous l’avons appris, c’est tout un écosystème qui doit se fédérer autour des mêmes objectifs pour que les résultats soient à la hauteur des enjeux. La e-santé avance en France, et va continuer d’accélérer, grâce à la mobilisation de toutes et de tous pour « Réussir Ensemble Mon Espace Santé. » »

En quoi consiste l’espace numérique de santé ?

 

Il s’agit d’un service public fluidifiant le partage de données médicales d’un patient avec les professionnels de la santé et qui permet d’effectuer un suivi constant et une meilleure communication avec tous les acteurs impliqués dans le parcours de soins des patients.

Concrètement, la plateforme sera accessible en ligne sur monespacesante.fr à partir de tous les types de terminaux (smartphones, tablettes, ordinateurs). Chaque personne sera dotée d’un Identifiant national de santé (INS), un matricule unique ainsi que d’un accès à son dossier médical partagé (DMP).

 

Qui sera titulaire d’un compte “Mon Espace Santé” ?

 

En théorie, tous les citoyens français pourront obtenir un accès à leur espace numérique de santé. Pour les personnes sans identifiant national de santé, il sera fourni un identifiant provisoire. D’après le site officiel monespacesanté.fr, les parents pourront rattacher à leur compte, les profils de leurs enfants afin d’en faciliter la gestion.

Il est important de noter que la création du compte “Mon Espace Santé” sera automatisée après envoi d’un courrier électronique. Si vous souhaitez vous y opposer, vous devez contacter l’Assurance Maladie pour demander la non ouverture du compte. 

Par ailleurs, il est organisé dans toute la France, une consultation citoyenne, un “Tour de France” pour apporter de l’aide au projet. Pour participer à des sessions webinaires, et autres initiatives semblables,  vous êtes invités à envoyer un email directement à l’adresse monespacesante@esante.gouv.fr.

Quels sont les services proposés dans l’espace numérique de santé ?

 

  1. Un agenda afin de consolider les rendez-vous médicaux, hospitalisations etc. Ces évènements pourront être alimentés par les services de prise de rendez-vous, les portails des établissements ainsi que par les patients eux-mêmes.
  2. Une messagerie sécurisée permettant une communication fluide entre le patient et les professionnels de la santé, ainsi que la prescription d’ordonnances, etc.
  3. Un dossier médical partagé (DMP) : il s’agit d’un espace de stockage et de consultation de données de santé incluant les comptes rendus médicaux, antécédents, ordonnances, carnet de vaccination, etc.
  4. Un catalogue d’applications référencées qui fournissent des prestations de télésanté ou d’évaluation de qualité des soins, ou bien expliquant des services visant à informer les usagers sur l’offre de soins et sur les droits auxquels ils peuvent prétendre, qui ont été sélectionnés selon les critères détaillés dans la doctrine éthique du Ministère des Solidarités et de la santé.

 

Un grand bond en avant !

 

“Monespacesanté” est déjà en phase pilote dans 3 départements : la Haute-Garonne, la Loire-Atlantique et la Somme. Cette phase pilote permettra de peaufiner le fonctionnement de la plateforme avant son lancement général en 2022 ! Il s’agit d’une avancée significative dans le monde de la santé, qui arrive à pic considérant la situation sanitaire actuelle.

Medifil vous accompagne afin de vous aider à mieux comprendre le fonctionnement et les enjeux de l’Espace Numérique de Santé. Suivez-nous sur notre page LinkedIn pour en savoir davantage !